#CMA2020
0%

Feli Xita

Le goût du sel sur les lèvres, la peau qui chauffe sur les rochers, la chaleur et la Méditerranée. Telles sont les images qui surgissent en écoutant les chansons de Féli Xita.

La musique de Feli Xita est née, avant tout, d'un éveil des sens. C'est le corps qui danse dès l'enfance sur les refrains pailletés de Dalida. L’oreille plongée aussi bien dans les punchlines que ces ritournelles françaises que Feli Xita. Le résultat explose de lumière, entre couleurs fauves ou primaires. Celle, d'un blanc pur, des Nunuages qui ne font que souligner le soleil du plein été, titre d'un premier single torride en forme d'explosion de sensualité. Et un fil rouge : l'hédonisme, l'amour et la gourmandise, le plaisir de la fête comme celui de la sieste .

Feli Xita envisage le désir, le dialogue entre les corps et les cœurs comme un terrain de (ré)création. Garçons, filles, on n’est peut être pas du même coté du terrain mais on peut jouer ensemble: c'est tout l'objet de J'aime les gars, reprise espiègle et moderne de Jacques Dutronc. Un ancien monde qui embrasse le nouveau: c'est peut-être ça, la musique de Feli Xita. Des textes ciselés sur des et des corps qui chaloupent, une voix alanguie nous révèle une comédie d’aventure. Une nouvelle vague qui déferle sur l'époque : sucrée, salée.